Retour à l'accueil du siteRetour à l'accueil du site
Livre d'Or - Sylvie Puiroux

Note moyenne attribuée par les visiteurs à ce site : 9.6/10
Nom ou pseudo : *
E-mail : *
URL de votre site web :
Ville :
Pays :
Votre note pour ce site :
Message : *

Veuillez copier ce code de 4 lettres dans la case de droite : (à quoi ca sert ?)


Messages : 1 à 6
Page : 1
Nombre de messages : 6
<< précédente
1
suivante >>
le 14/10/2016 à 08:09
MiCkaël ChalOpin (Nice, France)
Note : 10/10

Merci Sylvie, je suis diplômé d'État et c'est un peu grâce à toi. C'est par toi que tout a commencé. ❤️❤️❤️
 
le 01/02/2015 à 17:05
Marie Troussard (Nanterre, France)
Note : -/10

Je suis allée à l'expo de Sonia Delaunay au MAM de Paris ce matin. J'ai regardé les créations de Sonia Delaunay avec émotion en pensant à Sylvie. Sylvie aimait beaucoup Sonia Delaunay : ses dessins, ses textiles, sa vie, ses oeuvres. Elle avait d'ailleurs fait des recherches à son sujet. Je le comprends encore mieux aujourd'hui en voyant la capacité de Sonia Delaunay à rendre vivantes les lignes, les courbes, les couleurs lorsqu'elle représente sur des tableaux des femmes ou des danseuses, sans parler des confections de tissus, de costumes de scènes ou d'habits. Voici une phrase de Sonia Delaunay qui raisonne avec la danse de Sylvie " Les costumes surgirent : travestis de bal ? Déguisements de théâtre ? Paradoxes en soie peinte, superstructures greffées sur les mannequins.Je voulais, en m'amusant, montrer la richesse multiple des lignes de la femme et des mouvements du corps. C'était condamner la robe passe partout. Chaque femme doit s'habiller selon sa personnalité, ses vêtements font partie de son corps. Avant le règne inéluctable de la confection et du prêt à porter, nous vivons les derniers jours du modèle unique."Sylvie a pu intégrer l'art de Sonia Delaunay et celui d'Alwin Nikolaïs à sa danse telle qu'elle nous l'a transmise durant les ateliers chorégraphiques qu'elle animait à Ruelle sur Touvre (près d'Angoulême).
Exposition Sonia Delaunay "les couleurs de l'abstraction" du 17/10/2014 au 22/22/02/2015 au MAM de Paris.
 
le 17/01/2015 à 16:31
Marie troussard (Nanterre, France)
Note : 9/10

(suite). Merci Sylvie pour ta générosité et tes compétences. Tu m'as transmis un esprit de la danse qui permet à l'autre de se découvrir, de se révéler dans sa corporéité. Cela a été fondateur dans ma pratique de création d'atelier thérapeutique autour de la danse en psychiatrie adulte et le restera dans mes projets avenirs. J'ai participé à la fête de la danse près d'Angoulême. Nous étions une joyeuse troupe de danseurs amateurs. Grâce à Sylvie nous avons appris à nous écouter, nous sentir et nous ressentir entre nous pour une lumineuse danse colorée de jaune, d'orange et de rouge.
Sylvie tu étais une belle initiatrice de la danse cela est une évidanse.
 
le 17/01/2015 à 16:09
Marie troussard (Nanterre, France)
Note : 9/10

Merci à ceux qui ont réalisé ce site. Il es précieux.
J'ai rencontré Sylvie sur Angoulême, j'ai alors été une de ses élèves et étais membre de l'association évidanse. Je garde un souvenir ému entre autres, de créons couleur au hameau de la Brousse où Sylvie m'a initié à une création chorégraphique : j'ai dansé un solo : Bleu en regard avec Miro et la mer alors que j'étais enceinte de 6 mois. Sylvie était une éveilleuse de talent. Elle savait nous amener par la danse vers un autre versan d enous même. Merci
 
le 06/02/2014 à 07:30
Mickael ChalOpin (Nice, France)
Note : 10/10

Plusieurs semaines avant ton ultime départ, tu étais venue me rendre visite dans mes rêves, rayonnante et combattante.
À mon réveil, je me suis dit "super, Sylvie va guérir"... Mais je ne n'avais pas imaginé cette forme-là de guérison.
Plus tard, j'en suis venu à me dire que tu étais venue me dire au revoir.

J'ai commencé mes cours avec toi en "analyse du mouvement" et c'est auprès de toi que j'ai fait ces grandes rencontres (Odile Duboc & Dominique Dupuy) qui ont marquées le danseur que je suis devenu.
Tout ce que j'y ai appris reste inscrit encore aujourd'hui.

Ta bonté naturelle et bienveillante m'a tellement touché, et ta soif de liberté m'a réconforté -et me réconforte encore car je garde le souvenir d'une personne à qui je ressemblais et en qui je m'identifiais.

Tu restes un modèle aux yeux d'élève que j'ai été, ami que je suis devenu et prof en formation.

Merci
   
<< précédente
1
suivante >>
Messages : 1 à 6
Page : 1
Nombre de messages : 6